9 mois en accompagnonnage pour

FAIRE DE NOTRE VIE
UNE ŒUVRE PERLIÈRE

Tant l’on crie ras le bol, qu’à la fin ça déborde !


Pour cause de montée du « gâchisme » :
Anxiété générale, sensation d’épuisement et d’abattement,
Avec en plus la désagréable impression de ne plus avoir ni le temps de voir ce qui nous arrive ni la possibilité de récupérer nos esprits.
Toujours sous pression, en perte de repères et de sens.
Accablé par une sorte de fatigue chronique et un affreux sentiment d’absurde.
Faut-il continuer à assister avec écoeurement aux débordements de violence autour de soi et en soi ?
Observer impuissant les épées de Damoclès qui tournoient au-dessus de nos têtes ?

Le moment est décisif


On ne peut plus se permettre le luxe de tout carboniser.
Certains prochains survivants, tel que toi et moi, sont déjà à l’œuvre, en train de revoir leurs grilles de lecture et d’écriture, ainsi que leurs façons de penser et même de s’épauler entre générations en transition.

D’après les neurosciences,
les moindres changements dans nos manières de lire, d’écrire et de compter,
sont susceptibles de reconfigurer la génial box,
pour la connecter sous l’option génie-mutuel.

J’aime extraire les lumières de la noirceur de l’ennui.

Sais-tu ce que les huîtres et les hommes ont en commun ?

LA NACRÉATION*

* LA NACREATION

Chez l’huître : l’attaque dans la chair de cet animal à coquille par une écharde, une esquille, des grains de sable, ne provoque pas une infection, mais un traitement original des lésions atteintes par un enveloppement délicat et tout en rondeur d’une lumière qui se concrétise sous la forme d’une perle.

Chez l’humain : de la même manière, dans les obscurs abîmes du doute, dans les moments d’incertitude, dans le désespoir de la nuit noire, des personnes sensibles sont susceptibles d’avoir recours à un traitement équivalent par l’action salutaire d’une lumière perlière.

Les huîtres comme les humains


Ces créatures étranges se sont implantées au bord de tous les océans et sur tous les continents. Les huîtres sécrètent des perles partout où elles se trouvent. Les hommes eux-aussi sont susceptibles de transformer une écharde en joyau. Le plomb d’une vie ordinaire avec ses lots de soucis et de problèmes divers peut être transmuté en solutions d’or naissant.

Un grand nombre d’âmes valides s’échinent en coulisses, encore et encore, malgré tout et partout, à produire des petits miracles variés et des prodiges incognito. Il s’agit, pour nous le commun des mortels, d’intervertir :

  • les crises en création…
  • les difficultés en facilitation…
  • les discordes en harmonisation…
  • les handicaps en talents équivalents…
  • les idées-chenilles en idées-papillons…
  • les erreurs en essais, les ratures en écriture…
  • les lumières sous le boisseau en loupiottes de sagesse…
  • les culs de sac en trouées et esplanades d’opportunités…
  • les déficiences en défis. Les brouilles en débrouille. Les vices en versa…

En un mot, comme en dix mille : composter le fumier en élégants rosiers…

DEUX NOUVELLES

Une mauvaise*. Une bonne**.  Laquelle choisis-tu ?

*La mauvaise nouvelle : c’est maintenant 

**La bonne nouvelle : c’est maintenant

La nacréation se donne le temps

POURQUOI UNE CURE* PERLIÈRE ?

* CURE – étym. du latin cura, mot d’origine non établie, qui généralement signifie : « prendre soin ».

Curiosus : « curiosité ».

Se-curus, « sécurité ».

Sécuritas : « sureté ».

Assure : « assurer ».

Agir et créagir chemin faisant


Les cures de sommeil… de soleil… de raisins… d’eau thermale à Vichy, à Vittel ou à Bourbonne-les-Bains, ont pour objectif prioritaire de prendre soin de la santé de chacun :

  • par élimination des toxiques et des infections
  • par rajout d’éléments pour compenser nos carences et nos excès

 

La cure perlière opère de la même manière.

Détoxe et remise en forme.

Avec en plus, ce qui n’est pas la moindre des choses, une aspiration à se lancer et à s’élancer. L’aplomb de se lever, se relever et de s’élever. La joie de se surpasser. L’endurance de se planter afin de mieux pousser.

L’envie d’être en vie et donc de se transcender les oppositions en oui et non :

Libérons nos élans créateurs !

La curiosité humaine n’a de cesse de s’aventurer, sinon c’est mort.

La cure perlière invite et incite à :

L’ŒUVRE DE NACRÉATION

En s’entraînant sur la durée à :

• 1. lire aux éclats
autrement*
• 2. écrire comme jamais
naturellement autrement*
• 3. compter à rebours
bien évidemment tout autrement*

Reconfigurer nos grilles de lecture, d’écriture et de calcul.

* AUTREMENT- cet adverbe est un quasi mantra voulant dire expressément : « autre-mental ».

Un mot qui s’annonce comme un point-pivot.

Une possibilité de faire bouger les lignes de front et de regagner une certaine souplesse d’esprit afin de ne pas rester coincé dans ce qu’on pense, dans ce qu’on dit ou dans ce qu’on vit.

 

Autrement : ce mot est à lui seul est un appel à une écoute sans pareille. Une réquisition que les neurosciences nomment : « Cerveau par défaut ».
Que les poètes désignent sous le titre de : « l’Ouvert à l’Ouvert »,
Que les philosophes déclarent : « Je sais que je ne sais pas »,
Que soi-même, une fois confronté à des difficultés qui déboulent sans crier gare, on s’exclame : « on verra bien », « on va se débrouiller », « on va voir ce qu’on peut faire », « on va trouver ».

Tout un programme de retour aux sources de la nacréation.

• LIRE* LE PASSÉ AUTREMENT

La lecture perlière tombe sous la loi de l’hospitalité :

« Accueillir le familier comme s’il était inconnu et accueillir l’inconnu comme s’il était familier ».

 

Autrement dit :

  • Accueillir un problème comme une source de solutions nouvelles à trouver
  • Recycler nos empêchements du moment pour en faire des remèdes adaptés
  • Apprendre à bien faire volte-face pour mieux tomber pile

Les problèmes n’ont d’égal que la joie qu’il y a à les résoudre.

* LIRE- étym. En grec, legô, « cueillir » et « choisir ». Logos, « paroles choisies ».
En latin : legere, « ramasser », « recueillir » et donc : « lire ».
Legere occulis : « ramasser les lettres des mots par les yeux ».
Scriptum legere : « récolter les écrits et les inscriptions ».
Senatum legere : « ramasser les paroles qui font loi ».

• ÉCRIRE** LE PRÉSENT AUTREMENT

L’écriture perlière s’autorise à écrire ce qui n’a jamais été dit.

Le présent est un don. Don d’image, d’élucidation et de clarification. Dons de cris créateurs qui s’inscrivent et s’impriment sur la matière et sur les ondes, au fil du temps et des gens.

Les éclats de lumière nouvelle glissent des messages sous les portes blindées de nos blocages affectifs et de nos barrages émotionnels. À l’écrit comme à l’oral, il est des mots, des phrases et des gestes qui savent bien s’y prendre pour dévoiler ce qui était resté en souffrance, en prenant soin de constater délicatement que les nuits donnent naissance au jour. Et vice-versa.

Creuser des puits de lumière pour défier l’obscurité.

** ÉCRIRE- étym. En grec, skariphos, « stylet pour écrire ». « Marquer de son empreinte.
En latin : scribere, « écrire ».
Scriptura, « écriture ».
Scriptor, « écrivain ».
Scriba, « scribe ».
Cernere, « cerner » et « décider ».
Discernere,
« discerner ».
Certificare 
: « certifier ».
Se-cretus : « secret » et « secréter »…

• COMPTER*** SUR LE VIVANT

La comptabilité perlière compte sur des valeurs autres que monétaires

Gagner sa vie, c’est essentiel. Néanmoins, revoir nos façons de compter, ne l’est pas moins. Comme tu le sais : il n’y a pas que l’argent dans la vie. Il y a aussi l’art des gens et des autres vivants qui comptent tout autant. Sinon plus. Si bientôt, on ne pouvait plus compter sur personne, nous n’aurions même plus nos yeux pour pleurer. Tout serait desséché, déserté et abandonné. Les plus puissants des algorithmes ne pleurnichent pas, ils n’ont pas de cœur et aucune pitié. Puisqu’ils ne savent aimer personne, ils ne peuvent pas compter sur nous. Ils sont incapables de déchiffrer ce qu’ils n’ont pas mis en mémoire. Ils n’échappent pas à l’emprise de leurs gros gains et de leurs petits calculs.

Selon eux, la vie ne vaut rien.

Selon nous, rien ne vaut la vie.

Comment nous départager ?

Ce qui s’appelle changement de paradigme, ne serait-il qu’un changement de comptabilité ? C’est à dire de compatibilité.

Devons-nous à nouveau compter sur la vie et revoir tous nos modes de calcul ?

Comptabilité perlière compte sur tout le monde et sur chacun en particulier.

*** COMPTER – étym. En latin, putare, « nettoyer ». Amputare, « couper court » et « amputer ». Computare : « calculer » et « émonder les arbres », « apurer les comptes ».
Disputare, « se disputer » et « régler ses comptes ».
Imputare, « imputer », « attribuer la responsabilité des erreurs à quelqu’un ».
Reputare, « avoir une bonne réputation quant à la comptabilité des actes ».
Deputare, « députer », « assigner ».

L’immensité de la nuit cosmique et… une petite planète de lumière

9 mois en accompagnonnage pour

FAIRE DE NOTRE VIE
UNE ŒUVRE PERLIÈRE

* ACCOMPAGNONNAGE – néologisme, construit à partir de trois notions intriquées :

1- accompagner : se déplacer en compagnie d’êtres animés de bonnes intentions

2- compagnonnage : relation de compagnon entre deux ou plusieurs personnes.

2- accompagnonnage – définition : vieux mot français signifiant : « Dans la broderie, tisser des fils d’or » — Dictionnaire universel (1828).

Les fils d’or de l’accompagnonnage symbolisent la broderie des prodiges tissant des trames créatives de la conscience « trampoline » pour mieux bondir et rebondir.

Quand les talents des uns

Soutiennent les talents des autres

L’avenir prend une tout autre tournure.

06_Rosace

L’accompagnonnage est l’une des meilleures choses qui puisse nous arriver.

LES BÉNÉFICES D’UNE CURE PERLIÈRE

Dès les premières semaines de l’entraînement risquent d’apparaître des avantages tellement spontanés et naturels que parfois, on ne les aperçoit pas. Toutefois, certaines valeurs restent faciles à repérer car elles s’inscrivent sur les lignes d’une seule main : la tienne !

L’œuvre perlière se lit et s’écrit sur nos mains

La main perlière n’est pas très ordinaire

  • La ligne de tête

LA MALLÉABILITÉ CÉRÉBRALE – agit comme un ouvre-boîte crânienne pour dégager à une certaine liberté de penser et d’évoluer. Ce qui n’est pas négligeable.

 

  • La ligne de cœur

L’AMABILITÉ DU CŒUR – ouvre les champs de la reconnaissance et les domaines inconnus de l’intelligence émotionnelle et relationnelle. Ça ne peut pas faire de mal,

 

  • La ligne de vie

LA DEXTÉRITÉ VITALE – ne serait-elle pas notre alliée ? Son aide nous procure les forces nécessaires pour créer la moindre embellie sur terre. Ce qui ne gâche rien.

 

  • La ligne de destin

L’AISE – il ne faut pas être grand devin pour se rendre compte qu’actuellement, face à toutes les montées de violence et toutes les formes d’escalade de l’outrance, le « rappel à l’aise » pour soi-même et la vocation de « metteur à l’aise » pour les autres sont demandés sur le tatami de la vie.

9 mois en accompagnonnage pour

FAIRE DE NOTRE VIE
UNE ŒUVRE PERLIÈRE

08_Esper-base

Neuf mois de training en ligne 

Des expériences hebdomadaires de plongée dans des bains d’humeurs perlières pour y recueillir nos propres perles journalières. Des pratiques facilement accessibles & aisément transmissibles.

 

TROIS SÉRIES D’ENTRAÎNEMENT

sur la durée et en situation

1. APPRENDRE À LIRE AUX ÉCLATS

09_Esper-base2

Faire le point

TOUS LES LUNDIS – écouter-lire

3 perles-audio dans le but de désarçonner nos idées préconçues sous forme de : 3 questions incongrues et de 3 réponses perlières.

Percevoir (au sens : « perce-et-voir ») des intuitions, à fleur de peau et de mots. Autant de signaux faibles qui auraient pu nous échapper, si nous ne leur avions pas prêté une écoute créative.

Un texte-image à lire entre les lignes, avec l’idée d’incitation à lire les pensées, à deviner ce que les mots nous cachent et à déjouer nos malentendus. 

La lecture perlière des évènements nous éclaire.

Temps très léger par rapport aux effets éprouvés :

Trois fois trois minutes d’écoute créative

Cinq minutes : temps de lecture du texte-image à laisser fondre sous la langue.

Pour aborder les potentiels négligés de l’intelligence humorale.

Pour craquer les codes d’accès de la créativité

Des questions casse-routines et des réponses brise-béton.

2. SE SURPRENDRE À ÉCRIRE COMME JAMAIS

10_Esper-base3

Franchir les lignes

TOUS LES JEUDIS – écrire, dessiner, tracer des idées renversantes et réversibles.

 

  • S’extraire des déjà-dits-de-jadis

Dévoiler des pans entiers de savoirs ignorés. Nuancer ce qui reste promis à la poésie.

Récolter des anecdotes inédites et les idées-déclics.

  • S’initier à l’écriture perlière

Passer de l’autre côté du miroir des réflexions du tout-vu-tout-connu.

Noter ce qui n’a encore jamais été dévoilé.

  • Valoriser nos contacts à l’oral et à l’écrit par

des punchlignes et des scoops-images bien envoyés.

L’écriture perlière nous invite à nous extraire de nos ornières d’hier

Temps de résolution de l’énigme du jeudi

Sept minutes environ et plus si affinité, ou si besoin d’affinement.

3. COMPRENDRE COMMENT COMPTER À REBOURS

11_esper-base-perle-solo

Retour à zéro

UNE FOIS PAR MOIS

Deux relances en accompagnonnage :

 

Un nouveau numéro de Cris-d’écrit :

20 pages théoriques et pratiques pour bien élucider les points-pivots du changement de paradigme et se redonner de l’énergie et de la souplesse d’esprit pour réussir nos pivotements.

 

Un direct live de 90 minutes :

Un temps riche en expériences à propos des questions et des réponses que la pratique nous pose. La jeunesse d’esprit pleine d’allant et de répondant ça s’entraîne de concert.

La comptabilité perlière permet d’apprécier d’autres plans autrement inestimables. 

  • 3.1 – UN NOUVEAU NUMÉRO DE CRIS-D’ECRIT

Un texte d’une vingtaine de pages, brûlantes d’une toute autre actualité, avec des dessins alertes et alertant, des textes pour déverrouiller des portes qui n’ont peut-être encore jamais été ouvertes et qu’on peut enfoncer… Un plaisir à voir et à expérimenter :

  • nouvelles équations et adéquations à concevoir
  • bottes secrètes pratico-pratiques de l’œuvre perlière
  • exercices pratiques Möbius au quotidien sur tous les terrains
  • indications sensibles de nouvelles façons de lire-écrire-compter transmissibles à titre amical ou (et) professionnel, dans la perspective d’un passage de relais. 

Temps de lecture, de relecture et de délecture à discrétion. 

 

  • 3.2 – UN ATELIER « LUDO-PÉDAGOGIQUE » EN DIRECT LIVE

Des petits exercices fulgurants. Jouer sur nos revers et déjouer nos travers, converser autant avec nos adversaires qu’avec nos diversités.

Éviter comme la peste le bourrage de crâne.

Si tu souhaites creuser ces entraînements pour en tirer toutes les richesses et les mener à terme, ces rendez-vous, de mois en mois, vont te devenir incontournables.

Tout l’art de l’écriture perlière consiste à se sortir de la pensée tubulaire pour entrer dans les vastes esplanades de l’inspiration renouvelable et de plus en plus valable. 

Une séance de 90 minutes pour approfondir nos trouvailles.

 

… ET D’AUTRES SURPRISES

Une surprise est une surprise et tu voudras bien m’excuser si je ne te détaille rien. Ce qui différencie un homo-sapiens d’un robot-sapiens, c’est que l’homo-sapiens aime les surprises et que le robot-sapiens ne connaît que la chose apprise. 

Se permettre d’être surpris, cela change tout.

LES AVANTAGES DE L’ŒUVRE PERLIÈRE

   en accompagnonnage

  • Joindre les forces féminines et masculines.

Là est la civilisation !

  • Penser réciproquement, à la fois hors du commun et en commun.

Là est le challenge !

  • Respecter les conditions et transcender les codes d’accès.

Là est la grande subtilité !

  • Rassembler les talents toutes générations confondues junior et senior.

Là est le défi !

  • Accorder nos vies économiques à nos vies écologiques.

Là est la juste prospérité́ !

  • Concilier l’intelligence artificielle et l’intelligence toute naturelle.

Là est le progrès !

  • Échapper sous nos crânes au « génicide » de nos belles idées.

Là est la paix !

  • Aider la vie de l’ensemble de la compagnie des vivants à fructifier.

Là est le but !

  • Accompagner la jeunesse d’esprit par tous les temps.

Là est la bonne santé́ !

  • Gagner sur le plan financier sans devenir fou.

Là est la ligne rouge !

  • Permettre à nos successeurs de nous succéder avec succès.

Là est la raison de vivre !

  • Aimer soutenir, admirer et mettre en valeur les talents inconnus.

Là est la liberté !

 

La cure perlière nous entraîne non seulement à tourner la page à notre avantage, mais bien d’avantage encore.

C’est peu de le dire, mais je tiens à remercier

les « bifurquistes », les « nacréatrices » et les « nacréateurs » associés, ces lanceurs d’élan,  qui, aujourd’hui comme toujours, ouvrent des voies en  permettant  de présenter un éventail d’outils à la fois nuancés et crévolutionnaires*.

Bernard, ton ami écrimagier

Rien qu’une perle de lumière
et tout est à nouveau nuan

* CRÉVOLUTIONNAIRErelatif à une crévolution : « créer ensemble des évolutions viables ».